• 1 décembre 2021

L’automne débute en Moldavie sur les rythmes de la francophonie

La semaine qui précède en 2021 l’équinoxe d'automne, en pleine diminution des jours qui sont toujours trop courts pour toutes les bonnes idées et les beaux projets, la Moldavie a accueilli Éric Poppe, le Représentant de l’OIF pour l’Europe centrale et orientale, lors de sa mission de prise de contact avec les autorités de la République de Moldavie et des partenaires francophones du pays. Cette première visite c’est inscrite dans un suivi logique et nécessaire de la rencontre, en février 2021 à Paris, entre la Secrétaire générale de la Francophonie et la Présidente de la République de Moldavie.

Plus précisément, lors de la visite de 16 et 17 septembre, le Représentant a rencontré le Ministre de l’Éducation et de la Recherche, afin d’évoquer les mesures à mettre en œuvre pour le renforcement de la coopération entre l’OIF et la Moldavie dans le domaine de l’enseignement du français. À l’issue de la discussion, les deux parties ont signé la Convention de partenariat relative à la redynamisation et à la pérennisation du projet des classes bilingues francophones dans les établissements scolaires de Moldavie, projet dont font partie aussi et autres partenaires francophones.

«Notre objectif est de faire avancer les actions de consolidation de la francophonie non seulement au sein du projet «Classes bilingues», mais aussi au sein d'autres projets dans les domaines de l'éducation et de la recherche. Nous comptons sur le soutien du Ministère de l’Education et de la Recherche pour atteindre l'objectif que nous nous sommes fixé, et notre collaboration sera amplifiée dans la prochaine période», a déclaré Éric Poppe lors de la réunion avec les responsables du domaine.

Notons, dans le contexte, que d’après les informations publiées par le Ministère, actuellement en République de Moldavie, la langue française est étudiée dans 987 écoles, par environ 127.823 élèves. Dans l'enseignement supérieur, le français comme spécialité est étudié dans 8 établissements par environ 350 étudiants et étudiantes.

Ensuite, le Représentant de l’OIF a également rencontré d’autres acteurs-clé dans la promotion et le développement de la francophonie dans notre pays, tels comme les représentants du Ministère des Affaires étrangères, la Présidence ou le Parlement. Ces rencontres ont permis de faire le point sur les coopérations existantes, notamment dans les domaines de la consolidation de l’État de droit et de la démocratie.

Dans le cadre de la même visite, l’officiel s’est rendu à l’Inspectorat général des Carabiniers moldaves, avec lequel une collaboration a été engagée cette année afin de renforcer les compétences linguistiques en français de 24 carabiniers appelés à participer à des opérations de maintien de la paix dans l’espace francophone.

D’autres réunions importantes se sont également tenues avec des partenaires francophones tels que l’Association moldave des Professeurs de français ou l’Université Libre Internationale de Moldavie, mais aussi la section moldave de l’Union Internationale de la Presse Franciphone (UPF). Dans ce dernier cas, les parties ont réaffirmé l’ouverture et la disponibilité réciproque pour une collaboration qui avait déjà porté ses fruits auparavant. L’UPF Moldavie compte beaucoup sur le partenariat avec la Représentation de l’OIF dans la région, notamment pour ses projets qui s’inscrivent parfaitement dans la démarche de l’Organisation de promouvoir et développer à la fois la langue française et les valeurs francophones, mais aussi, plus largement, l’État de droit, la démocratie, la liberté de l’expression et de la presse, la pensée critique, le pluralisme et la tolérance. 

Rappelons que la Moldavie est membre associé de l’OIF à partir de 1995, et membre à plein droit à partir de 1997. L’OIF compte aujourd’hui 54 membres, 7 membres associés et 27 observateurs. Sa présence en Europe Centrale et Orientale est assurée par sa Représentation Régionale à Bucarest depuis 1994. Celle-ci couvre 23 pays, dont sept membres de plein droit, 13 membres observateurs, et trois membres associés. 

Aneta Gonța

Articles connexe